Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Toujours en recherche pour que la décoration soit un plus à votre vie!

15 Nov

Le Marché aux Puces de Paris Saint Ouen

Publié par HighTechDiffusion.com

La Marché aux Puces de Saint -Ouen regroupe aujourd'hui 15 marchés dotés d'une offre et d'une ambiance unique.

Véritable carrefour de l'art regroupant antiquaires, commerçants, designeurs, artisans et artistes, chargé d'histoire le Marché aux Puces est également un puissant site économique. Des propriétaires, présidents , gestionnaires, associatifs, artistes restaurateurs et transporteurs constituent son armature et sa légitimité.

Vernaison:

Avec ses 9 000m² et plus de 300 stands, Vernaison est et restera le marché référence, le témoin et l’empreinte originale de la naissance d’un succès. Le Marché aux Puces de Paris Saint-Ouen est né ici.
Berceau historique des Puces de Paris Saint-Ouen, le premier marché organisé est né en 1920.
A cette époque, Romain Vernaison, concessionnaire de droit de stationnement aux Halles de Paris, puis loueur de chaises des jardins publics parisiens, et propriétaire d’un terrain à Saint-Ouen, installe des baraques en bois préfabriquées sur ce morceau de zone appelé lieu dit "les 26 arpents".
L’esprit village de ce marché attira des brocanteurs, des soldeurs et particulièrement des marchands de meubles de style. Le succès est immédiat.
Progressivement et jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, ces installations seront remplacées par des stands plus adaptés

Dauphine:

Ouvert en 1991, Dauphine est l'un des plus grands marchés des Puces de Saint Ouen, où vous trouverez une sélection de meubles et objets très haut de gamme XVII , XVIIIè ainsi que de nombreux objets de charme et d'art du XIX et XXè siècle. C'est également le coin des bouquinistes et des artisans restaurateurs d'art.Décembre 1991, le marché Dauphine est inauguré. Sur ce qui n'était qu'un dédale de petites rues sombres où se succédaient des échoppes délabrées, Dauphine s'élève majestueux tel un vaisseau amiral émergeant au-dessus du flot des onze autres marchés d'antiquités des Puces de Saint-Ouen.

Inspirée par celle du prestigieux Pavillon Baltard, l'architecture de Dauphine abrite sur 6 000m² quelques 180 marchands d'antiquités et de brocantes. Dix ans après sa naissance, Dauphine peut s'enorgueillir d'être un des marchés de référence.
La qualité de la marchandise visée par des experts, l'originalité des pièces que l'on peut y dénicher, du buffet Haute Epoque aux plus rares textes de la Tora, sans oublier les collections de corsets et de dessous coquins ou les milliers de livres rares, le bois doré XVIIIème, les années 30 et 40, le Vintage ou encore l'art industriel revisité par des décorateurs inspirés, Dauphine signe son image par la diversité et la profusion de pièces authentiques.
Cet immense lieu organisé autour de sa place, où les palmiers ombrageant la fontaine invitent à la pause dans cette course à l'objet unique, se répartit sur deux étages, sans oublier les quatre coins de ces allées qui réservent de nombreuses surprises.
Les meilleurs du Square Brassens se sont précipités en 1995 lors de l'ouverture du "Carré des libraires", un espace entièrement dédié aux livres anciens. Aujourd'hui, une vingtaine de spécialistes vous invitent au voyage dans l'univers de l'écrit et de L'image. Pourtant, un électron libre s'est échappé de ce carré reconnu, et persiste au rez-de-chaussée en présentant les livres et les photos les plus osées des Puces.

Paul Bert Serpette:

UN MARCHE DE PRESTIGE
Entité phare des Puces de Saint Ouen, Paul Bert Serpette s’impose comme un lieu d’avant-garde, prompt à redécouvrir des styles, reconnaître des œuvres, des créateurs méconnus.
Grâce au flair et à l’audace de ses antiquaires, Paul Bert et Serpette est ainsi devenu un label. Il a créé et imposé son style.
Honneur au métissage des genres et des époques. Le panache des siècles passés côtoie design, art tribal, archéologie, joaillerie…
Chaque fin de semaine, les stands lèvent leur rideau de métal et les marchands, toujours en quête de l’objet rare, dévoilent leurs dernières trouvailles. De déballages improvisés en mises en scène élaborées, les objets sont là, dans le plus bel hétéroclisme. Un rituel en perpétuel renouvellement.

UN PUBLIC CONVOITÉ
Paul Bert Serpette accueille une large clientèle. Collectionneurs passionnés, amateurs venus d’Amérique, d’Asie, de Russie, du Moyen-Orient…, professionnels du monde de l’Art et chineurs en quête de merveilles, ce lieu se veut plus que jamais fédérateur. Les plus grandes stars passent aussi par Paul Bert Serpette quand elles sont de passage à Paris : Julia Roberts, Uma Turman, Sharon Stone, Mick Jagger, Jeremy Irons, Liam Neeson, Kanye West…

CHINER, TOUT UN ART
Daté, stylé, designé, looké, anachroniquement beau, à fort pedigree, génialement anonyme. Chaque objet chiné et collectionné a son histoire. Il est toujours le fruit d’une rencontre, d’un choc esthétique, d’un sentiment presque amoureux. Le savoir chiner est un grand art perpétué depuis des décennies par les antiquaires de Paul Bert Serpette. Tout comme le savoir collectionner : mobilier, luminaires, tableaux, arts de la table, bijoux, textiles, objets d’ici, d’ailleurs… D’avant notre ère au XXème siècle, toutes les époques, tous les styles sont présents à Paul Bert Serpette. Il suffit de se laisser guider par le fil de la curiosité et au gré des spécialités.

Biron:

Au Marché Biron, ancien et prestigieux marché d'antiquités, 220 antiquaires et marchands d'art invitent les visiteurs à partager leur passion pour le mobilier, les bijoux, objets et arts graphiques du 17ème siècle au design.
Véritable itinéraire des âges de l’histoire de l’art, le Marché Biron décline à travers ses stands les différentes variations de ces périodes : objets d’art et mobilier du 18ème, parisien ou provincial, meubles et fastes du 19ème, tableaux, céramiques, Extrême-Orient, objets scientifiques, art nouveau et art déco, design, photographie...
Le Marché Biron ouvre large l’éventail de l’Art et accueille tous ses visiteurs, professionnels, amateurs, collectionneurs, pour que perdure et se développe encore ce contact entre le rève et la réalité.
Seul à proposer une telle variété de marchandises spécialisées, le Marché Biron veut être le marché de référence des Puces. Sa renommée, bien sur, l’aide à aller de l’avant et chaque antiquaire, dans son stand, conscient de participer à cette nouvelle histoire, accepte avec dynamisme et responsabilité ce nouveau challenge.

Antica:

Un marché miniature, avec une belle sélection d’objets dans un univers feutré. Antica est une élégante galerie de choix jouxtant le marché Vernaison. Elle n’abrite qu’une douzaine de stands, vous invitant à découvrir de bien jolies choses, tapisseries, bibelots, Art Déco, Napoléon III…

Cambo:

Fondé en 1970 par un groupe de marchands dans un ancien magasin de meubles de style, le marché Cambo abrite actuellement vingt stands répartis sur deux étages.
La marchandise exposée est de qualité : mobilier XVIIIéme et XIXéme, faïences, objets d’art… On y trouve également de très beaux meubles et objets régionaux des XVIIéme et XVIIIéme, du linge, des instruments de musique anciens, avec un espace déco à l’étage (céramiques Art nouveau, Art déco, dessins…).

Jules Valles:

Dans son esprit, ce marché est resté très traditionnel, vous y découvrirez de nombreuses spécialités et des objets souvent insolites, affiches, armes anciennes, bronzes, livres ou disques. Ceci, en passant à côté d’effets militaires et plein d’autres choses. Ici, on chine sans frime, sur des stands bruts de décoffrage, genre fond de grenier. Depuis peu, ce marché a entrepris un rafraîchissement, sans rien toucher à son cachet si personnel. Une découverte qui mérite le détour.
On dit à juste titre que ce marché est resté fidèle à l’esprit originel des Puces. C’est vrai, une odeur de brocante anime les deux allées couvertes accessibles uniquement par le bout de la rue Jules Vallès, au numéro 7, très précisément.
Ici, peu de chances de trouver des antiquaires, si ce n’est que comme clients toujours amateurs de bonnes adresses. Disposant de 120 stands, ce marché se découvre dès le jeudi et le vendredi matin, très tôt, mais malheureusement pour une clientèle de professionnels.
Le week-end, les marchands les plus respectueux des bonnes vieilles traditions pucières et des clients particuliers viendront faire leur métier jusqu’au bout. Ils sont, à eux seuls, les artisans de la reconquête que ce marché entreprend sur le reste des Puces, ils ne veulent plus être excentrés de la rue des Rosiers et comptent bien ne pas être oubliés.

Le Passage:

Un des petits derniers sur plus de 1000m² d’un seul tenant, ce marché porte bien son nom. Il relie à lui seul la rue Jules Valles à la rue Lecuyer en proposant de déambuler entre un choix peu commun de mobilier et d’objets anciens parfois jusqu’à cette fin de siècle.
Objets insolites, bibelots, tableaux, chaises et autres curiosités sont la proie des amoureux de la chine en tout genre. Des amateurs du passage sont aussi bien des décorateurs que des particuliers. Vous y trouverez aussi des objets contemporains que certains marchands appellent du
"neuf".
Comme les autres marchés, le Passage est ouvert du samedi au lundi pour les particuliers, le jeudi et le vendredi matin, il se consacre plus particulièrement aux professionnels. Le reste du temps, les vrais bons marchands du passage, se mettent en quête de l’objet unique qu’ils proposeront à leurs futurs clients.

Malassis:

Le Marché Malassis dont l’architecture innovante et la vaste coupole se sont imposées dès 1989 à l’entrée des Puces de Paris Saint-Ouen, a rapidement affirmé sa présence et son originalité. Ses allées en partie couvertes appellent aussi bien au rez de chaussée qu’au premier étage à une flânerie dans le temps, du XVIIIème siècle au nouveau design, propice à la découverte. De beaux volumes aménagés dans un esprit de « galerie » où des petits stands débordant de meubles et objets… La centaine de marchands installés au Malassis a su créer dans ce jeune marché une ambiance tout à fait unique sur les Puces.
Les antiquaires décorateurs: Ces Antiquaires possèdent l’art de trouver des meubles ou des objets parfois insolites, de les restaurer et de les inclure dans une ambiance qu’ils créent selon leur inspiration du moment. Ils mélangent avec brio les meubles cirés ou aux patines retrouvées, les objets amusants ou détournés de leur fonction d’origine pour donner naissance à la Décoration de Charme, baroque ou néo-classique, incluant parfois des composantes plus contemporaines.
Les boutiques thématiques: Certains antiquaires ont des affinités particulières pour une époque et son style, associées à un certain art de vivre. Citons notamment les stands orientalistes, les arts de la table, les meubles de bistrot, les objets de marine, la bibliothèque d’un écrivain ou l’atelier d’un artiste, les collectors ( montres, jouets, cartes postales…), les passementeries perlées et les bijoux… C’est un véritable inventaire à la Prévert, imprévu et ludique, à découvrir ou à redécouvrir.
Le XXème siècle est largement représenté sur le Marché Malassis:
- meubles 30/40 aux lignes dépouillées et aux volumes équilibrés utilisant la richesse des bois précieux,
- pièces des années 50 exploitant avec brio de nouveaux matériaux,
- mobilier très design des années 70 issu d’un bouillonnement créatif intense
A l’issu de cette promenade le long de ces allées, le visiteur émerge un peu dépaysé, comme après un voyage… voyage rapide, varié, rempli de belles rencontres.

Malik:

Le marché Malik est le paradis des marques de vêtements sportswear et "tendance".
Le marché Malik doit son nom à un prince albanais venu s’installer à Saint-Ouen au début des années 20. Il a été aménagé sur un jardin de 3000 m² face au café Picolo. Ce jardin appartenait à M. Bourdin qui le loua à vie à Malik.
Ce dernier l'utilise alors pour cultiver ses fruits et légumes. Puis il décide de suivre l’exemple de Romain Vernaison et aménage 15, 30 puis 110 stands sur ce jardin. Le "marché Malik" est né, on y vendait surtout des fripes et de vieux uniformes.
Aujourd'hui, il accueille un public jeune ainsi que des artistes et créateurs qui font la mode.

L'Entrepot:

Ouvert dans les années 90, le marché de l'entrepôt est spécialisé dans la marchandise "hors normes" avec l’avantage de pouvoir la charger sur place !
Le marché étant très spacieux, les marchands peuvent présenter des pièces volumineuses : escaliers monumentaux, bibliothèques et boiseries de grandes demeures, "zincs", kiosques de jardin, grilles de château...
Il propose également des meubles traditionnels et objets issus de la brocante.

Des Rues:

Le charme du Marché "des Rues" est incomparable, une parenthèse entre les marchés couverts et le puzzle des Puces. Un déballage de brocanteurs s'y installe le vendredi matin et tout au long du week-end. D'anciens pavillons fleuris donnent un air de balade hors du temps…dont certaines galeries hors du commun.
Le déballage règne, vous y trouverez toutes sortes de choses : meubles anciens, vintage, design, reproductions d'anciens, surplus militaires, friperies (le 501 est dans les rues), graffitis, objets insolites, mobilier d'usine, mobilier chinois, livres anciens…
Une atmosphère particulière au son des trouvailles de chaque week-end.

L'Usine et l'Ecuyer:

Exclusivement réservés aux professionnels, ces marchés sont fermés les samedis, dimanches, lundis et ouvrent le reste de la semaine. Ils travaillent principalement dans l'export de marchandise à l'étranger et ceci en grande quantité.

et aussi le marché Django Reinhardt!

Le Marché aux Puces de Paris Saint Ouen
Le Marché aux Puces de Paris Saint Ouen
Le Marché aux Puces de Paris Saint Ouen
Le Marché aux Puces de Paris Saint Ouen
Commenter cet article

Archives

À propos

Toujours en recherche pour que la décoration soit un plus à votre vie!