Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Toujours en recherche pour que la décoration soit un plus à votre vie!

21 May

Design et cinéma !

Publié par Catherine Kammerer

Alors que le festival de Cannes célèbre pour la 66ème fois le cinéma cette année, il était temps de rapprocher la décoration du 7ème art en se penchant sur les liens qui unissent les deux disciplines. D’autant que l’une se nourrit régulièrement de l’autre et vis et versa. Le cinéma puise dans le design pour établir un décor convainquant, qu’il soit fictif ou réel. Et c’est parfois si réussi qu’un film peut également inspirer designer et décorateurs dans leur travail. Quels sont les films qui ont influencé l’histoire du design, quels meubles et designers font référence au 7ème art ? Où trouver des meubles issus de tournages ? On vous dit tout ! Moteur, action !

« Un décor est un grand sentiment dramatique » disait le réalisateur Louis Jouvet. Et certains films ont si profondément marqué les spectateurs avec leur décor, qu’ils en sont devenus cultes. Tout le monde se souvient du fauteuil Ball Chair d’Eero Arnio dans lequel se vautre le sociopathe Alex DeLarge dans l’Orange Mécanique de Stanley Kubrick. Mais l’œuvre du réalisateur qui contient sans doute le plus de références au design reste 2001 Odyssée de l’espace. Le plateau de ce film réalisé en 1968 réunissait d’ailleurs pas moins de 35 décorateurs et de nombreuses pièces apparaissant à l’écran furent directement soumises par le co-scénariste Arthur C. Clarke, grand amateur de Design. On peut ainsi y reconnaître la collection Tulip d’Eero Saarinen pour Knoll, l’Action Office de George Nelson édité par Hermann Miller ou encore certaines pièces de la collectionDjinn d’Olivier Mourgue.

Cette utilisation du design pour accoucher d’un univers futuriste et anxiogène a depuis été reprise dans des films plus récents tels que Bienvenue à Gattaca d’Andrew Niccol en 1997 ou encore 2046 de Wong Kar-Wai en 2004.

Par essence, le design sert donc souvent les films de science fiction. Car la recherche de courbes, de formes, de couleurs ou de matériaux inédits correspond parfaitement au souci d’innovation visuelle des réalisateurs. Mais certains réalisateurs vont encore plus loin en concevant certains objets et éléments du décor de leur film, flirtant ainsi directement avec l’activité de designer. C’est par exemple le cas du français Michel Gondry dont le dernier film « L’écume des jours » est truffé d’inventions insolites tirées ou non de l’œuvre de Boris Vian.

Tout comme le design, l’architecture occupe également une place de choix dans de nombreux films comme Le Cinquième élément de Luc Besson, Brazil de Terry Gillian, The Shinning de Stanley Kubrick (encore lui !) ou plus récemment Lost in Translation de Sofia Coppola ou encore Inception de Christopher Nolan. Mais le réalisateur le plus tatillon en matière de design et d’architecture était sans doute Jacques Tati qui alla jusqu’à faire du décor le personnage principal de ses plus grands films comme Mon Oncle ou Playtime.

Design et cinéma !Design et cinéma !Design et cinéma !
Commenter cet article

Marthe 21/05/2014 14:34

j'adore vos articles, bravo !

Archives

À propos

Toujours en recherche pour que la décoration soit un plus à votre vie!