Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Toujours en recherche pour que la décoration soit un plus à votre vie!

10 Sep

Opter (ou non) pour la douche à l'italienne?

Publié par Catherine Kammerer

Une salle de bains épurée avec une douche de plain-pied, cela fait rêver ! Mais la douche à l’italienne est-elle forcément la bonne solution ? Douche à l’italienne et receveurs extra-plat : ce qu’il faut savoir.

La douche à l'italienne

Elle séduit d’abord par son design. Contemporaine, elle se fond complètement dans le décor de la salle de bains ; c’est une douche de plain-pied. En effet, la "vraie" douche à l'italienne affleure au sol de la salle de bains. On y retrouve généralement le même carrelage que dans le reste de la salle de bains et seule la bonde d’évacuation est visible.

Mettre une douche à l’italienne nécessite de rénover totalement l'espace bain. En effet, cela implique de placer le siphon et la canalisation d'évacuation dans le plancher. Il faut également assurer l’évacuation et l’étanchéité de la zone (pour cela, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel si vous voulez éviter les inondations !).

Pour encastrer le siphon, il faut faire passer la plomberie (canalisations d’évacuations et alimentations) dans ou sous le plancher. La plupart du temps, le sol est creusé, ou alors le plancher est surélevé et on prévoit une réserve où sont stockés siphon et évacuation. On coule ensuite une chape.

En raison de sa mise en oeuvre, la mise en place d’une douche à l’italienne se prête plus facilement aux constructions neuves et aux maisons individuelles qu'à la rénovation et aux appartements. En effet, s’il n’est pas possible de creuser dans le sol (ce qui arrive souvent dans les appartements des années 1970 par exemple, où le revêtement est posé directement sur la dalle béton), ou si le plafond est trop bas pour permettre de rehausser l’ensemble du plancher, la douche à l’italienne n’est alors pas appropriée. Mais il existe une alternative : le receveur extra-plat.

Esthétisme :

  • pas de receveur apparent
  • pas de séparation visuelle entre la zone douche et le reste de la salle de bains. Cela renforce alors l’impression d’espace. Le carrelage du sol, comme celui des murs, peut être identique partout.
  • répond à toutes les formes (ronde, rectangulaire, petite ou XXL, tout est possible)

Facilité d’accès :
De plain-pied, elle permet une grande facilité d’accès : pratique pour les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite.

Étanchéité :
Ce concept de douche implique une fiabilité irréprochable en matière d'étanchéité. Même si le système comporte des bandes d'étanchéité, le risque d'infiltration, voire d'inondation, n'est pas absent. Pour remédier à cela, il faut absolument faire appel à un professionnel et ne pas lésiner sur les investissements.

Installation :
Pour installer la douche à l’italienne, il faut creuser le sol ou surélever l’ensemble du plancher pour mettre tout à niveau, sinon il y aura forcément un socle apparent d’un minimum de 10 cm (selon les canalisations).

Revêtement :
Il n’est pas toujours possible d’utiliser un carrelage grand format car les pentes du receveur doivent être facilement habillables.

Le receveur extra-plat

Le receveur extra-plat est une alternative à la douche à l’italienne. On le retrouve dans les salles de bains élégantes et contemporaines. Il présente une faible hauteur (15 cm mais seuls 5 cm au maximum sont visibles). Il s’agit d’un bac à douche amélioré, extra-plat donc. Il est encastré mais reste très simple à poser et esthétique. C’est la meilleure solution lorsque les lieux ne permettent pas la mise en place d’une douche à l’italienne ou si l’on souhaite éviter des travaux trop complexes.

Esthétisme :
Il est très discret grâce à sa faible hauteur.

Installation :
Généralement, un receveur extra-plat s’encastre, ce qui facilite son installation car il n’y a pas besoin de carreler. Ensuite, il suffit de faire un simple joint pour étanchéifier.

Dimension :
En céramique, on trouve peu de modèles de plus de 120cm, ou alors il faut s’orienter vers des matériaux plus chers (Corian, béton de synthèse par exemple ou là le choix n’est pas restreint).

Implantation :
Ici aussi, il faut bien prévoir une réserve dans le sol pour accueillir le receveur et le siphon. Sans cela, il faut surélever le bac.

Comme vous l’avez constaté, le choix de la douche à l’italienne ou du receveur extra-plat ne dépend pas forcément d’une question de goûts mais souvent de contraintes techniques et spatiales. Si vous n’avez pas peur d'une mise en œuvre complexe et si votre salle de bains n’a pas toutes ces contraintes, alors à vous de voir quelle solution vous préférez !

Opter (ou non) pour la douche à l'italienne?
Opter (ou non) pour la douche à l'italienne?
Commenter cet article

Archives

À propos

Toujours en recherche pour que la décoration soit un plus à votre vie!